Saison publique

Retour à l'agenda

Académie supérieure, Master classes

Carlo Jans : flûte traversière

Salle d'orchestre • Cité de la musique et de la danse

Lundi 22 novembre • de 10h à 13h et de 14h30 à 17h30

En raison de la situation sanitaire actuelle, les master classes sont exclusivement réservées aux élèves du Conservatoire et aux étudiants de l’Académie supérieure de musique de Strasbourg.

Carlo Jans commence ses premiers cours de flûte traversière à l’âge de sept ans, de violon à douze ans. À l’issue de sa formation au Luxembourg et à Nancy (classe de Jacques Mule), il poursuit ses études au Conservatoire Royal de Liège (Diplôme Supérieur de flûte) et au Conservatoire Royal de Maastricht (Diplôme de Soliste). Élève de Raymond Guiot, ancien soliste de l’Opéra de Paris, il a reçu le «1er Prix Supérieur de la Ville de Paris». Il a suivi un programme de troisième cycle de deux ans à l’Académie de musique de Cologne dans la masterclass d’András Adorján.

En tant qu’étudiant, Carlo Jans a travaillé avec la célèbre flûtiste Aurèle Nicolet et a suivi des masterclasses avec Alain Marion et Peter-Lukas Graf.

Ouvert à de nouveaux horizons musicaux, Jans a étudié la direction d’orchestre auprès de Jan Stulen et Jean-Philippe Rieu à l’Académie royale de musique de Maastricht (Diplôme de direction avec mention), suivi d’un diplôme de troisième cycle à la «Zuid Nederlandse Hogeschool voor Muziek». Il poursuit ses études avec Maestro Jorma Panula à Saint-Petersbourg.

Depuis 1984, Carlo Jans enseigne la flûte traversière et la musique de chambre au Conservatoire de Luxembourg.

En 1999, il obtient une chaire de flûte et de direction d’orchestre et prend la direction des orchestres du Conservatoire.

Depuis 1997, il est professeur invité à l’Académie de musique de Riga, en Lettonie et il est souvent invité pour des masterclasses aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne, en République tchèque, en Pologne, en France, en Lettonie, en Grèce et aux États-Unis d’Amérique.

De 2002 à 2009, Carlo Jans a enseigné à la Musikhochschule de Saarbrücken en Allemagne, activité qu’il a dû arrêter en raison d’un nombre croissant d’engagements en tant que soliste et chambriste.

En 2009, Carlo Jans rejoint en tant que flûtiste l’orchestre de chambre mondialement connu : «Solistes Européens – Luxembourg».

En 1988, il fonde le «Forum International pour flûte et piano Diekirch/Luxembourg», cours d’été suivi depuis 21 ans par plus de 700 étudiants de 36 nationalités différentes.

Les professeurs inscrits comprenaient des flûtistes célèbres comme Jean-Claude Gérard, Maxence Larrieu, Janos Balint, Marianne Henkel-Adorjan, Gaby Pas-Van Riet, Andrea Lieberknecht, Konrad Hünteler, Michael Faust, Abbie de Quant, Marc Grauwels, Jean – Michel Tanguy , Wally Hase, Gunhild Ott, Michael Heupel, Vincent Cortvrint…

Parallèlement à sa vie professionnelle d’enseignant, il poursuit également une carrière active de flûtiste et de chef d’orchestre. Il a été invité à se produire en soliste avec l’Orchestre symphonique de RTL, l’Orchestre symphonique de Sonderjyland, l’Orchestre de Chambre d’Auvergne, l’Orchestre symphonique de la Radio de Prague, l’Orchestre philharmonique de Brno, l’Orchestre symphonique de Porto, l’Orchestre de chambre de Suisse, l’Orchestre de chambre Jean-François Paillard, l’Orchestre de chambre morave d’Olomouc et l’Orchestre de chambre philharmonique de Lettonie ; il est également chef invité de cette dernière formation depuis 1997.

Il a joué avec des flûtistes comme András Adorján, Maxence Larrieu, Janos Balint, Jean-Claude Gérard, avec des pianistes comme Daniel Blumenthal, Gabriel Tacchino, Thomas Duis, le pianiste de jazz Claude Bolling, le violoniste Jean-Jacques Kantorow, la violoncelliste Mirel Iancovici, la harpiste Katerina Englichova ou des groupes de musique de chambre comme le Zürcher Streichtrio, le Danel String Quartet, le Martinu String Quartet et bien d’autres.

En tant que chef d’orchestre, il a accompagné des solistes comme Cyprien Katsaris, Daniel Blumenthal, Marta Sudraba, Janos Balint, Steven Meat…

Souvent Carlo Jans a été invité en tant que soliste ou professeur à des événements internationaux de flûte comme la NFA Convention à New York en 2009, la NFA Vonvention à Anaheim 2010, les Conventions de la société néerlandaise de flûte, les rencontres de flûte des arts de la flûte en Grèce…

De nombreux compositeurs ont écrit pour lui des pièces solistes, de la musique de chambre et des concertos, par exemple François Glorieux, Jean-Louis Petit, Marcel Wengler, J. Feld (Billaudot) et Victor Fenigstein (Boosey et Hawkes)… Le compositeur Marcel Wengler a écrit un concerto pour Carlo Jans qui a été jouée pour la première fois lors des Journées mondiales de la musique de l’ISCM en 2000 avec l’Orchestre de chambre suisse.

En 2005, le célèbre compositeur belge François Glorieux lui écrit une pièce fantastique intitulée « Huit Interludes » pour flûte et cordes. Les « interludes » et toutes les autres pièces écrites par Glorieux pour la flûte sortiront bientôt sur CD, ayant été enregistrées à Riga avec l’Orchestre philharmonique de chambre de Lettonie sous la baguette du compositeur.

Le compositeur tchèque Jindrich Feld, dont les concertos Carlo Jans ont été enregistrés avec l’orchestre symphonique de la Radio de Prague pour Pavane Records, et dont la musique de chambre pour flûte sortira bientôt dans un coffret de 3 CD, a écrit pour Carlo Jans et ses collègues tchèques Jitka Hosprova et Katerina Englichova a « Musique concertante » pour flûte, alto, harpe et cordes.

Cette «Musique concertante» a été jouée pour la première fois dans la célèbre salle de concert Rudolfinum avec l’Orchestre de chambre de Prague et enregistrée sur CD pour le label tchèque Arco Diva.

Le compositeur français Jean-Louis Petit a écrit pour Carlo Jans une œuvre concertante extraordinaire : « Souffle Arachnéen II » pour un flûtiste (jouant du piccolo, de la flûte, de la flûte alto, de la flûte basse et de la flûte contre-alto) et orchestre, jouée pour la première fois en 2009 au Luxembourg sous la baguette du compositeur.

Sa discographie (plus de 34 CD) pour des labels comme Hänssler Classics, Pavane Records, Calliope, Arco Diva et Bella Musica, lui a valu des critiques exceptionnelles dans la presse internationale et des récompenses telles que le « Grand Prix du Disque » pour son enregistrement de la chambre musique de Manuel Rosenthal.