ALF Casino verschenkt 6000€ im Play'n GO Turnier | Neue Casino Boni und Freispiele. Really Wild Spielautomaten von Greentube | Neue Casino Boni und Freispiele. Nicht verpassen! -125 Freispiele im Mr. Green! | Neue Casino Boni und Freispiele. Polar Paws Spielautomaten von Quickspin | Neue Casino Boni und Freispiele. Evolution Attributes Increase In Q1 Revenue And Profit To High Demand Piratenglitter: Rage of the Seas mit 15 € ohne Einzahlung kostenlos spielen | The GlobaliGaming Partners Affiliate Program Closes Down - States UK Legislation as Reason | CasinoPlusBonus Neue Novoline Casinos? EveryMatrix erhält Malta-Lizenz! | Neue Casino Boni und Freispiele.

Saison publique

Retour à l'agenda

Académie supérieure, Master classes

Emmanuel Pahud, flûte

Salle 20 • Cité de la musique et de la danse

Samedi 08 octobre • de 15h à 18h

Les master classes sont réservées prioritairement aux étudiants et élèves du Conservatoire et de l’Académie supérieure de musique de Strasbourg-HEAR. Possibilité d’y assister en tant qu’auditeurs sur inscription à l’adresse suivante : sabine.wagner@strasbourg.eu

Les voyages font partie intégrante de la vie d’Emmanuel Pahud depuis sa naissance. Son père travaillait pour une entreprise américaine et la famille a déménagé à plusieurs reprises pendant son enfance. Cependant, cela ne ferait que façonner les perspectives internationales de Pahud pour son avenir. Seulement six semaines après la naissance de Pahud, ses parents ont déménagé à Bagdad pendant un an. Ils ont de nouveau déménagé quand il avait 1 an à Paris, où est né le frère cadet d’Emmanuel. En 1972, ils s’installent ensuite à Madrid pour deux ans, et en 1974, s’installent enfin à Rome pour quatre ans. Dans leur immeuble à Rome, vivait la famille franco-suisse Binet dont les quatre enfants jouaient des instruments de musique. Le père (François) était un flûtiste qui a étudié à Zurich et à Paris mais a cessé de se produire dans les années suivantes. À l’âge de quatre ans, Pahud a entendu la flûte pour la première fois. En tant que fils aîné, Philippe a joué le Concerto pour flûte n°1. 1 (Mozart) K.313 en sol majeur, il a ouvert la voie à un chapitre remarquable de la vie de Pahud. Il rappelle :

J’entendais la flûte, le violon, le violoncelle, le piano. Je ne sais pas pourquoi j’ai choisi la flûte mais c’était peut-être parce que le fils aîné en jouait, donc c’était lui qui jouait au meilleur niveau à cette époque – ou parce que le père était aussi flûtiste, donc il y avait un sorte d’autorité là-bas. Quoi qu’il en soit, j’ai dit à mes parents : « Je veux jouer de la flûte, je veux jouer le concerto de Mozart que le voisin pratique.

Ce Noël-là, après avoir reçu sa première flûte, Pahud commença sa première année de cours avec Philippe (qui n’avait que 15 ans) et les trois années suivantes avec le père de Philippe, François.

En 1978, à l’âge de huit ans, la famille Pahud s’installe à Bruxelles, en Belgique. Emmanuel entame alors des études à l’Académie de Musique d’Uccle à Bruxelles Sud. Il y étudie avec Michel Moinil de 1979 à 1985. Au fur et à mesure qu’il devenait plus déterminé et concentré sur la flûte à un niveau supérieur ; Pahud a commencé à étudier de 1984 à 1987 avec Carlos Bruneel, alors et actuel flûtiste solo du Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles. En 1985, Pahud remporte le Concours National de Belgique (le concours National de Belgique) et la même année, il donne son premier concert avec l’Orchestre National de Belgique, interprétant la pièce qui l’a inspiré 11 ans plus tôt : Mozart Concerto K.313 en sol majeur. Pahud est resté à Bruxelles jusqu’à l’obtention de son A-Level à l’âge de 17 ans et est parti terminer sa scolarité à Paris.

Études et premières réalisations

Pahud a fréquenté le Conservatoire de Paris (Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris) en France, étudiant avec Michel Debost, Alain Marion, Pierre Artaud et Christian Larde. Pendant ses études, il a remporté deux concours majeurs, l’un à Duino en 1988 et l’autre à Kobe en 1989. En 1988, Emmanuel a également remporté le 2e prix au Concours international de musique de Scheveningen à Scheveningen, aux Pays-Bas. Gagner ces concours place Pahud au premier rang pour devenir flûtiste solo de l’Orchestre Symphonique de la Radio de Bâle, sous la direction de Nello Santi dont il obtient le poste en 1989 alors qu’il termine ses études à Paris. Il a démissionné de l’orchestre en 1992. Pahud a également occupé le poste de flûtiste principal à l’Orchestre philharmonique de Munich sous Sergiu Celibidache. Pahud est diplômé à l’âge de 20 ans du Conservatoire en 1990, l’obtention du Premier Prix (Premier Prix). Il a ensuite continué à faire progresser ses études pendant les deux années suivantes; dans le style et l’interprétation avec l’un des plus grands flûtistes français, le Suisse d’origine Aurèle Nicolet qui s’est avéré être son voisin. En 1992, Nicolet a préparé Pahud lors d’une longue répétition de 10 jours pour le Concours international de musique de Genève ou le Concours international de Genève en septembre de la même année et l’audition du flûtiste principal de l’Orchestre philharmonique de Berlin (BPO) en octobre. ] Il reconnaît avoir obtenu à la fois le premier prix du Concours international de Genève et avoir été nommé à ce poste à l’âge de 22 ans par le chef d’orchestre de BPO, Claudio Abbado, pour son expérience avec Nicolet. dans le style et l’interprétation avec l’un des plus grands flûtistes français, le Suisse d’origine Aurèle Nicolet qui s’est avéré être son voisin. En 1992, Nicolet a préparé Pahud lors d’une longue répétition de 10 jours pour le Concours international de musique de Genève ou le Concours international de Genève en septembre de la même année et l’audition du flûtiste principal de l’Orchestre philharmonique de Berlin (BPO) en octobre. ] Il reconnaît avoir obtenu à la fois le premier prix du Concours international de Genève et avoir été nommé à ce poste à l’âge de 22 ans par le chef d’orchestre de BPO, Claudio Abbado, pour son expérience avec Nicolet. dans le style et l’interprétation avec l’un des plus grands flûtistes français, le Suisse d’origine Aurèle Nicolet qui s’est avéré être son voisin. En 1992, Nicolet a préparé Pahud lors d’une longue répétition de 10 jours pour le Concours international de musique de Genève ou le Concours international de Genève en septembre de la même année et l’audition du flûtiste principal de l’Orchestre philharmonique de Berlin (BPO) en octobre. ] Il reconnaît avoir obtenu à la fois le premier prix du Concours international de Genève et avoir été nommé à ce poste à l’âge de 22 ans par le chef d’orchestre de BPO, Claudio Abbado, pour son expérience avec Nicolet. Nicolet a préparé Pahud lors d’une longue répétition de 10 jours pour le Concours international de musique de Genève ou le Concours international de Genève en septembre de la même année et l’audition du flûtiste principal de l’Orchestre philharmonique de Berlin (BPO) en octobre. Il reconnaît avoir obtenu à la fois le premier prix du Concours international de Genève et avoir été nommé à ce poste à l’âge de 22 ans par le chef d’orchestre de BPO, Claudio Abbado, pour son expérience avec Nicolet. Nicolet a préparé Pahud lors d’une longue répétition de 10 jours pour le Concours international de musique de Genève ou le Concours international de Genève en septembre de la même année et l’audition du flûtiste principal de l’Orchestre philharmonique de Berlin (BPO) en octobre. Il reconnaît avoir obtenu à la fois le premier prix du Concours international de Genève et avoir été nommé à ce poste à l’âge de 22 ans par le chef d’orchestre de BPO, Claudio Abbado, pour son expérience avec Nicolet.

© Fabien Monthubert