Saison publique

Retour à l'agenda

Académie supérieure, Master classes

Grégoire Lorieux : suivi de partition et écriture électronique

Salle 156 • Cité de la musique et de la danse

Vendredi 01 octobre • de 10h à 13h et de 14h30 à 17h30
Jeudi 07 octobre • de 10h à 13h et de 14h30 à 17h30

En raison de la situation sanitaire actuelle, les master classes sont exclusivement réservées aux élèves du Conservatoire et aux étudiants de l’Académie supérieure de musique de Strasbourg.

avec Antesfoco

Grégoire Lorieux est compositeur, réalisateur en informatique musicale chargé d’enseignement à l’Ircam, professeur associé de musique électroacoustique au Conservatoire national supérieur de musique de Paris et co-directeur artistique de l’ensemble l’Itinéraire.
Durant ses premières années de formation, Grégoire Lorieux étudie la musique ancienne, pratique la musique à danser de la renaissance et la musique traditionnelle du marais vendéen. Parallèlement il obtient un master de musicologie sur Kaija Saariaho. Il travaille ensuite la composition et l’électroacoustique auprès de Philippe Leroux et la direction d’orchestre avec Nicolas Brochot. Il étudie au CNSMDP avec Michaël Levinas, Frédéric Durieux, Marco Stroppa, Gérard Pesson. Il reçoit le prix des jeunes compositeurs de la SACEM. Plus récemment, il suit SPEAP, programme d’expérimentation en arts et politique de sciences-po Paris, avec notamment Antoine Hennion et Bruno Latour.
Grégoire Lorieux mène une intense activité de transmission : outre des conférences sur la musique contemporaine, de nombreux projets à la frontière entre création et action culturelle ont vu le jour, notamment en lycées professionnels, à l’image des Ateliers de la création initiés par l’Ircam et le Centre Pompidou ; des Paysages Composés, menés avec l’ensemble Ars Nova et le quatuor Diotima ; ou encore du cycle de pièces pédagogiques pour instruments solo et électronique, les Études Electriques.
Ces expériences enrichissent son activité continue d’écriture. Ainsi, si son langage marqué par une forte présence électroacoustique et par le spectralisme français apporte une grande attention à la construction de la sonorité. Les contextes variés de création et de présentation dont dispose un compositeur d’aujourd’hui lui permettent d’alterner entre formes installatives, performances semi-improvisées, pièces pédagogiques, pour amateurs, ou pièces de concert.

©Pierre Morlet