Saison publique

Retour à l'agenda

OPS

Si jeunes et si audacieux

Auditorium • Cité de la musique et de la danse

Dimanche 10 novembre • 11h • entrée payante

Qui sont ces compositeurs talentueux qui composent dès leur plus jeune âge ? Mozart et Beethoven bien sûr. Mais sait-on que Félix Mendelssohn n’a que 16 ans lorsqu’il compose son Octuor à cordes en mi bémol majeur en 1829 ? Il dédie cette pièce d’un genre inédit – pour huit instruments à cordes – à un ami violoniste. Superbe cadeau d’anniversaire dans lequel il fait preuve d’une maturité remarquable. Il précise dans le manuscrit : « Cet octuor doit être joué par tous les instruments dans le style d’une œuvre symphonique. » Les quatre mouvements à l’écriture équilibrée font se succéder un émouvant Allegro moderato ma con fuoco suivi d’un Andante plus sombre, d’un Scherzo malicieux puis d’un Presto fort virtuose.

Arnold Schönberg est à peine plus âgé lorsqu’il compose son opus 4, Verklärte Nacht (La Nuit transfigurée) en 1899. Il lui a fallu de l’audace pour oser s’aventurer dans un territoire aux limites de la tonalité. A vingt-cinq ans il signe une œuvre-clé de l’histoire de la musique. Ce sextuor à cordes transcrit l’histoire d’un couple amoureux. La femme avoue qu’elle attend un enfant d’un autre. L’homme hésite, puis accepte l’enfant comme le sien. Ils marchent, heureux, sous la lune. Les cinq parties s’enchaînent sans arrêt, une musique qui fait scandale lors de la création en 1902.

© Grégory Massat

 

Programme

SCHÖNBERG : Verklärte Nacht
MENDELSSOHN : Octuor à cordes en mi bémol majeur

Jean-Guihen Queyras, violoncelle
Charlotte Juillard – Samika Honda – Thomas Gautier – Guillaume Roger, violons
Angèle Pateau – Jean Haas, altos
Nicolas Hugon, violoncelle

Entrée payante