Saison publique

Retour à l'agenda

Académie supérieure, Master classes

William Blank, style et tradition dans la percussion d'orchestre

Salle 31 • Cité de la musique et de la danse

Jeudi 10 novembre • de 9h à 13h et de 14h à 18h

Les master classes sont réservées prioritairement aux étudiants et élèves du Conservatoire et de l’Académie supérieure de musique de Strasbourg-HEAR. Possibilité d’y assister en tant qu’auditeurs sur inscription à l’adresse suivante : sabine.wagner@strasbourg.eu

William Blank, compositeur et chef d’orchestre, est né à Montreux en 1957.

En 1978, Ses Hesse Lieder pour soprano et ensemble, sont créés à l’occasion de l’inauguration de la stéréophonie sur les ondes de la Radio Suisse Romande puis en 1985, ses Canti d’Ungaretti pour contralto et 9 instruments sont sélectionnés par la Tribune Internationale des Jeunes Compositeurs de l’UNESCO. En 1986, il est bénéficiaire de la Bourse de la Ville de Genève, ce qui lui permet d’achever sa première œuvre pour grand orchestre, Omaggi, mise au programme d’une tournée mondiale de l’ Orchestre de la Suisse Romande (OSR).

Depuis, ses œuvres sont jouées dans toute l’Europe ainsi qu’au Japon et aux États Unis dans des salles prestigieuses : le Victoria Hall de Genève, le KKL de Lucerne, la Tonhalle de Zürich, le Stadtcasino Basel, la Philharmonie de Paris, la Zaal Koningin Elisabeth d’Anvers, le Wigmore Hall de Londres, le Jacqueline du Pré Music Building d’Oxford, le Gewandhaus de Leipzig, l’Elbphilharmonie de Hamburg le Musikverein de Vienne, le Festpielhaus de Salzburg, la Philharmonie de Dresde, la Philharmonie et le Mariinsky Concert Hall de St Petersburg, le Avery Fisher Hall de New York, la Philharmonie de Shanghai ou le Suntory Hall de Tokyo.

Des chefs d’orchestre tels que Kasuyoshi Akiyama, Dennis Russell Davies, Jean Deroyer, Heinz Holliger, Armin Jordan, Fabio Luisi, Bruno Mantovani, Kent Nagano, Zsolt Nagy, Pascal Rophé, Pinchas Steinberg ou Antony Wit ont dirigé ses œuvres.

Comme chef et compositeur, il collabore de manière privilégiée avec de nombreux ensembles et interprètes de réputation internationale parmi lesquels l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de la Suisse Italienne, la Camerata Bern, le Kammerorchester Basel, l’Orchestre du Mitteldeutscher Rundfunk, le Philharmonisches Staatsorchester Hamburg, le Tokyo Symphony Orchestra, l’Ensemble Intercontemporain, l’Ensemble Contrechamps, le Collegium Novum Zürich, les Swiss Chambers soloists, les Pre Art soloists, le Sine Nomine Quartet, le Amar Quartet, le flûtiste Boris Previsic, le hautboïste Matthias Arter, le clarinettiste Daniel Ottensamer, la trompettiste Alison Balsom, le pianiste David Lively, l’accordéoniste Sergej Tchirkov, l’altiste Geneviève Strosser, les violoncellistes Jan Vogler et Martina Schucan, ou encore les cantatrices Rosemary Hardy, Natalia Zagorinskaja, Hélène Fauchère ou Barbara Zanichelli.

En 2001, il a reçu le Prix de la Banque Cantonale Vaudoise pour l’ensemble de son œuvre et l’Orchestre de la Suisse Romande lui commande Exodes, dédié à Kofi Annan, qui fut créé en octobre 2003 à l’occasion de la Journée Mondiale des Nations Unies à New York. En 2005, il est bénéficiaire de la bourse de la Fondation Leenaards.
Il a donné de nombreuses masterclass à Zürich, Bern, Paris, Lyon, St Petersburg, Sao Paulo, Tokyo, Shanghai, ainsi qu’à la Juilliard School of Music de New York et à Stony Brook University. Les deux dernières monographies discographiques parues, l’intégrale de ses œuvres pour grand orchestre (Reflecting Black chez AEON) et l’intégrale des quatuors à cordes  (Einklang chez GENUIN) ont reçu l’accueil enthousiaste de la presse internationale.

Directeur musical et artistique du Lemanic Modern Ensemble depuis 2007,  William Blank enseigne actuellement la composition, l’analyse et la musique de chambre à la Haute École de Musique de Lausanne (HEMU) et y dirige l’Ensemble Contemporain.

En mai 2021, son triple concerto Alisma a été créé en ouverture du Musikfest Hamburg avec le Philharmonisches Staatsorchester sous la direction de Kent Nagano.

© Eddy Mottaz