Saison publique

Retour à l'agenda

Salle d'orchestre • Cité de la musique et de la danse

Vendredi 23 février • 20h30

Concert/Lecture dans le cadre du Festival du Conservatoire

Belinda Kunz, soprano
Sandrine François
, flûte
Valentin Mansard, piano

Comme un miroir de la voix humaine, la flûte exprime, tout comme la voix, les mouvements sensibles de l’âme, l’amour, le désir, l’absence, la joie et la nostalgie. Ovide raconte que la nymphe Syrinx, poursuivie par Pan, prie pour être transformée en roseau et échapper aux poursuites du dieu des bergers et des bois. Cherchant à l’étreindre, Pan ne tient plus dans sa main qu’une poignée de roseaux. Son souffle les fait sonner d’une douce et merveilleuse musique qui le console.
Partant du mythe d’Ovide et allant jusqu’aux analyses du philosophe Ernst Bloch dans son Principe Espérance, nous souhaitons illustrer dans ce programme le thème du désir sous diverses facettes : la perte de l’être aimé (Syrinx, le Rossignol), l’éloignement et le désir (La flûte enchantée), amourettes pastorales (Pastorale), mais également l’amour pour la nature (Écoute, Mignon).
Telles deux sœurs, ou reflets d’une même source, le chant et la flûte se mêlent ou se répondent, et le piano, accompagnateur par excellence des plus grandes mélodies romantiques du 19e siècle, se fait le murmure discret du ruisseau, témoin des accents et des plaintes.